L’impact des émissions culinaires à la télévision sur nos habitudes alimentaires

Publié par capucineleroy le

Le nombre d’émissions culinaires à la télévision n’a cessé d’augmenter durant les dernières années, alors qu’en 2010 la cuisine apparaissait déjà comme le dixième sujet le plus traité à la télévision, selon une étude publiée par Influence et Communication. Que l’on visionne régulièrement ou non des émissions de cuisine, les titres « Top Chef », « Masterchef » ou encore « Le meilleur pâtissier » ne sont inconnus de personne. Mais quels sont les impacts de ces programmes télévisés sur notre alimentation et nos comportements ?

Les débuts de la cuisine à la télévision

Les années 1950, voient naitre la première émission culinaire française : « Les recettes de Monsieur X », un programme proposant des recettes faciles et pratiques. Georges ADET, présentateur de l’émission met ainsi en avant des plats régionaux et traditionnels, dont il explique la recette pas à pas. Le principe séduit rapidement, notamment grâce aux nombreux conseils et astuces qui permettent à chacun de reproduire facilement ces plats du quotidien.

Une convivialité retrouvée

Cette nouvelle facilité à cuisiner des plats du quotidien redonne aux familles des envies de convivialité. Face à un train de vie ou chacun cuisine et mange individuellement, les émissions de cuisine rappellent à quel point il peut être agréable de se retrouver autour d’un repas de famille, moments privilégiés que l’on oublie parfois.

Il y a 70 ans déjà, et aujourd’hui encore, les produits cuisinés à la télévision sont majoritairement locaux et généralement bio. Les consommateurs sont ainsi tentés de retrouver le goût des plats de leur terroir et se tournent tout naturellement vers des commerces de proximités. Les plats surgelés et les fast-foods laissent place à des préparations plus élaborées, et à une alimentation plus saine et équilibrée.

La gastronomie accessible à tous ?

Alors que les premiers programmes télévisés présentaient en 1950 une cuisine simple et traditionnelle, on remarque aujourd’hui une évolution des attentes des téléspectateurs. Les recettes de cuisine partagées à la télévision sont devenues de plus en plus gastronomiques au fil du temps, avec des émissions comme « Top Chef », ou encore « Le meilleur pâtissier ». L’objectif pédagogique a évolué, car les plats cuisinés ne sont plus aussi simples à reproduire. De la même manière, les astuces et conseils ont eux aussi disparus progressivement des programmes gastronomiques.

De cette évolution naît une tendance pour les formations et cours de cuisine. Les émissions culinaires donnent aux téléspectateurs l’illusion qu’ils apprennent de nouvelles recettes, reproductibles chez eux. Mais face à des plats toujours plus élaborés, chacun souhaite améliorer ses compétences de cuisinier. Selon Frédérique Antoine, professeur de communication à l’UCL, « Ça nous donne une illusion de coaching, d’évolution et de progrès, mais en réalité il n’y a aucun apprentissage. Dans la plupart des cas, le téléspectateur n’est même pas en mesure de pouvoir reproduire la recette. »

La cuisine élaborée diffusée à la télévision viendrait donc combler un manque des téléspectateurs, notamment un manque de compétences culinaires, mais aussi un manque de temps.

Tu souhaites en découvrir plus sur les impacts que les émissions culinaires peuvent avoir sur ton comportement alimentaire ? Voici quelques articles :

Et pour en savoir plus sur l’impact des réseaux sociaux sur les régimes et changements d’alimentation, voici un autre article de notre blog Méliora.

Capucine Leroy


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *