Quand tiktok rime avec Tourette selon les scientifiques

Publié par sophiemacfarlane le

Le syndrome de Gilles de la Tourette a été de plus en plus médiatisé notamment avec des personnalités publiques atteintes comme Billie Eilish ou André Malraux mais également avec l’apparition de la plateforme TikTok. En effet, selon certains scientifiques, les réseaux sociaux ont augmenté le nombre de patients atteints de Gilles de la Tourette. 

Qu’est-ce que le syndrome de Gilles de la Tourette ? 

Le syndrome de Gilles de la Tourette est une maladie neurologique à composante génétique qui apparaît durant l’enfance. Généralement vers l’âge de 7 ans. Le patient souffre de tics involontaires, ils peuvent être moteurs, sonores et/ou vocaux. Pour certains patients, les tics disparaissent en grandissant et pour d’autres, ils continuent, voir, ils empirent. Environ 30 % des patients voient leurs tics disparaître ou s’améliorer à l’âge adulte. Ce phénomène a été décrit pour la première fois au 19ème siècle par le neurologue français Georges Gilles de la Tourette. Ce syndrome toucherait une personne sur 2000 en France. 

Les tics moteurs sont dus à des contractions musculaires qui créent des mouvements involontaires de la part du patient : 

– Clignements des yeux 

– Secousses de la tête

– Gestes obscènes, etc

Quant aux tics sonores, il peut s’agir de rires, de cris, de répétitions de mots ou bien de mots grossiers.

Il n’existe pas de traitement médicamenteux spécifique au syndrome de Gilles de la Tourette permettant d’en guérir entièrement. « De nombreuses molécules chimiques permettent d’atténuer les symptômes, sans les guérir pour autant », explique le Dr Rubinstein. Cette maladie est handicapante au quotidien, certains vont même jusqu’à faire des opérations risquées afin de diminuer leurs tics.

Comment Tiktok a amplifié les tics chez les jeunes adolescentes :

Des personnes ayant le syndrome de Gilles de la Tourette filment leurs quotidiens et le postent sur l’application TikTok dans le but de sensibiliser les gens à cette maladie. Ces vidéos, souvent faites avec humour montrent comment de simples tâches comme conduire, se faire couper les cheveux, ou bien faire un test PCR peuvent s’avérer très compliquées. Un concept qui semble plaire puisque le hashtag Tourette comptabilise plus de 5,7 milliards de vues (mars 2022). Seulement, des chercheurs ont trouvé qu’à force d’être confronté à ce type de vidéo, certains jeunes ont développé eux-mêmes des tics. Ces jeunes avaient déjà un terrain dit « favorable » à l’apparition de ces tics moteurs ou sonores, comme les patients souffrant déjà de dépression ou d’anxiété

D’après 3 médecins londoniens, les utilisateurs de Tiktok pourraient développer ces tics par mimétisme. De plus, ce phénomène toucherait majoritairement les jeunes filles alors qu’habituellement, ce sont les jeunes garçons qui sont les plus touchés par le syndrome de Gilles de la Tourette (3 à 4 fois plus que les filles). 

Le centre médical universitaire de Chicago recense, entre mai et juin, une vingtaine de patients souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette contre 10 sur l’année précédente entière. 

Le mimétisme des créateurs Tiktok

Des médecins se sont également rendus compte que les créateurs de contenu Tiktok passaient énormément de temps sur l’application et suivaient d’autres créateurs ayant le syndrome de Gilles de la Tourette. Le résultat étant que par mimétisme, ils attrapent les tics des uns et des autres. 

Ce phénomène n’est pas propre au réseau social Tiktok, car il a été recensé sur d’autres réseaux sociaux et également dans la vraie vie. En effet, en 2012, dans un lycée aux Etats-Unis, un groupe de 15 lycéennes a vu apparaître du jour au lendemain des tics. Ce phénomène a énormément intrigué les médecins et les médias. Notons que les filles n’étaient pas toutes dans la même classe et certaines ne se connaissaient même pas. Les médecins en ont donc conclus qu’il s’agissait d’une maladie psychogène de masse. Lorsque les médias ont arrêté de s’intéresser à cette histoire les filles ont perdus leurs tics. 

Le syndrome de Gilles de la Tourette reste encore bien inconnu pour les médecins, qui ne savent pas pourquoi la maladie se déclenche par exemple. La corrélation entre l’explosion des cas dans le monde entier et l’application TikTok reste mystérieuse. Une des suppositions pourraient être le mimétisme.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *